Skip to content

‘Les aveugles’ de Brice Cannavo (Prix fiction radio 2007)

Prix fiction radio 2007

les_voix.jpg


Les aveugles (extrait 4’13 ») de Brice Cannavo

Le texte de Maurice Maeterlinck traite d’une cécité symbolique. Que reste-t-il de l’humanité lorsque la Lumière cesse subitement d’éclairer nos consciences ?
Ces hommes devenus vulnérables face aux éléments naturels attendent leur sort tandis que la mer monte.
La pièce radiophonique a été lue et jouée par des enfants et des adolescents aveugles pour la plupart. Cette relecture du sujet maeterlinckien s’attache alors à une autre symbolique, non plus à l’échelle de l’humanité et son rapport avec l’immatérialité de son guide disparu mais à présent à l’échelle de la vie. L’adolescence est vécue comme le moment de transition entre le lieu serein et lumineux du foyer parental et le hasard des rencontres, la fabrication d’un soi parmi les vies abondantes aux portes de son être.
La pièce est donc un jeu d’aller–retours du texte de Maeterlinck comme contexte et prétexte à la réception, l’appréciation ou le rejet tout particulier qu’en font les élèves de l’Institut Alexandre Herlin ayant bien voulu se laisser prendre au jeu, se laisser surprendre par ce Je qu’ils affirment petit à petit.
L’auditeur est ici le troisième maillon de la chaîne du noir : personnages – interprète – auditeur. Lui-même en situation de cécité puisqu’il est placé dans le noir au centre d’un ensemble de huit haut-parleurs (un par voix de personnage) se retrouve au cœur de l’expérience sonore des Aveugles de Maeterlinck mais aussi des aveugles non-professionnels ayant prêtés leurs voix et leurs talents de musiciens pour l’occasion.


Les aveugles, d’après le texte de Maurice Maeterlinck
une réalisation de Brice Cannavo
avec les voix et la participation des élèves de l’Institut Alexandre Herlin
Production de Halolalune asbl

(voir autres prix du concours radio 2007 de la Communauté française de Belgique)